Formations

PROCÈS FICTIF

Les secondes imaginent un procès fictif

Dans le cadre du cours de français et en collaboration avec les professeurs documentalistes, les élèves de 2K et 2L ont imaginé le procès du narrateur à partir du roman de Victor Hugo « Le dernier jour d’un condamné ».

Les objectifs étaient d’écrire des textes argumentatifs (réquisitoires, plaidoiries) à partir des éléments implicites du récit puis de les mettre en scène sous forme de procès fictif.

Pour l’occasion, des costumes d’avocat, de procureur et de juge avaient été loués ; un jury était à chaque fois tiré au sort pour délibérer et décider du verdict final. Tout le monde a joué le jeu dans une ambiance digne d’une cour d’assise !

Retour de Josselin et Serena :
« A partir des textes étudiés en cours, nous avons réalisé un procès fictif. Par groupes de 9 personnes, nous avons dû élaborer une affaire judiciaire avec l’accusé, la victime, les faits, les circonstances, les témoins… Les rôles des acteurs d’un procès ont été répartis : avocat, juge, procureur… Ensuite, il a fallut rédiger des réquisitoires, s’entraîner pour mener à bien nos plaidoiries et penser la mise en scène. Pour l’occasion, nos professeurs avaient reconstitué une salle d’audience et loué des costumes afin que l’on se mette dans l’ambiance d’un vrai procès.

C’était vraiment un super projet qui sortait de l’ordinaire et qui nous a permis de faire le lien, de manière ludique, avec un livre qu’on étudiait en cours. Cela nous a donné un aperçu du domaine du droit, de la justice… Nous avons également travaillé plusieurs compétences : le travail en équipe, l’analyse, la création, l’écriture, la mise en scène… C’était très enrichissant ! »