Accueil

Olympiades Nationales de Géographie

3 élèves en finale des Olympiades Nationales de Géographie

Dans le cadre des cours de géographie au lycée Charles Péguy, 3 élèves de terminale se sont rendus au Futuroscope pour la finale des Olympiades Nationales de Géographie. Ce concours scolaire est organisé par le Comité National Français de Géographie (CNFG), l’association Concours Carto et l’Association Française des Professeurs d’Histoire-Géographie (APHG).

Marion, Camille et Julien se sont qualifiés pour la finale en réalisant individuellement une carte de l’île de Saint-Martin dans les Caraïbes en janvier dernier.

Du vendredi 18 octobre au dimanche 20 octobre, les 21 élèves de terminale qualifiés se sont retrouvés pour les épreuves finales de terrain. Venus d’Antibes, de Nancy, de Nantes, de Gorges et de la région parisienne. L’objectif était de réaliser des relevés de terrain et une course d’orientation dans les quartiers proches du Futuroscope, sur le terrain du Lycée Pilote Innovant International (LP2I) et dans la ville de Poitiers. Les 4 premiers représenteront la France aux Olympiades internationales de Géographie en 2020.

Accompagnés de leur professeur de géographie, Antoine Baronnet, les élèves ont pu observer le fonctionnement d’une sandbox, c’est-à-dire un bac à sable relié à un dispositif numérique qui trace en couleur les courbes de niveaux en temps réel sur le relief façonné à la main (plaine, plateau, montagne) à l’Espace Pierre Mendès France de Poitiers. Après une visite historique de la ville de Poitiers par le géographe de l’Université et enseignant à Sciences Po, Dominique Royoux, une remise des prix a récompensé l’ensemble des participants (carte, livre, jeux de société, sac à dos).

Disputant les épreuves sous une forte pluie, les 4 lauréats de la finale du concours (scolarisés à Paris, Ste Maur des Fossés et Nancy) représenteront la France aux Olympiades Internationales de Géographie organisée en août 2020 à Istanbul.

Nos 3 Gorgeois finissent à une très belle 11ème place ex-aequo.

« J’ai beaucoup apprécié participer aux olympiades nationales de géographie par l’expérience que cela apporte : rigueur, application mais aussi ouverture d’esprit… En effet, j’ai appris le travail de cartographie mais j’ai aussi pu sympathiser avec les autres candidats. L’ambiance à l’épreuve de terrain à Poitiers était aussi très bonne grâce à la bonne humeur de tous et la bienveillance des organisateurs. »

Julien



Antoine Baronnet, professeur d’Histoire-Géographie, nous explique l’organisation de ce Concours et ses bénéfices pour nos élèves :

« A travers des concours destinés aux élèves de primaire, collège, lycée et de classes préparatoires, l’association angevine Concours Carto réunit plus de 1500 élèves de France métropolitaine, d’Outre-mer et de l’étranger (Panama, Lituanie, Allemagne, Australie, Espagne, Royaume-Uni).

Il s’avère qu’un concours international de géographie existe depuis une vingtaine d’années : les Olympiades internationales de Géographie (OIG). Elles se tiennent chaque année dans une ville différente, se déroulent en anglais et se composent de 3 épreuves (composition individuelle, cartographie individuelle, épreuve de terrain). En partenariat avec l’association Concours Carto, le Comité National de Géographie (CNFG) propose des Olympiades Nationales de Géographie, qualificatives pour les Olympiades internationales. Deux voies sont possibles pour se qualifier pour la finale nationale : une épreuve écrite de dissertation ou une épreuve de cartographie. C’est grâce à cette deuxième épreuve que nos 3 élèves se sont qualifiés pour la finale française à Poitiers.

La participation aux Olympiades de géographie entre dans le cadre du programme de géographie de première. Il permet à chaque élève de s’inscrire dans un projet scientifique d’envergure nationale et de développer des compétences utiles dans l’optique du baccalauréat mais aussi de la poursuite d’études après le lycée : lire et confronter des documents très différents (carte, texte, schéma), organiser et synthétiser des informations en un temps limité afin de réaliser un carte de synthèse d’un territoire. Les épreuves de terrain ont également été l’occasion pour les élèves de rencontrer des lycéens de tout horizon autour d’un projet commun pendant 3 jours. »