Projet éducatif

 «ÊTRE BIEN DANS L’ÉCOLE, ÊTRE BIEN DANS SA VIE »

Le projet éducatif a comme axe l’item « être bien dans l’école, être bien dans sa vie ». Cet item a une résonance particulière dans le projet de vie résidentiel dans la mesure où celle-ci participera à la notion du « bien être dans l’école ».

Pour permettre aux élèves d’avoir un investissement régulier et de qualité dans le travail, il est nécessaire, dans la mesure où la majorité d’entre eux passe cinq jours par semaine au sein du lycée et en collectivité, d’avoir des activités structurantes (sportives, culturelles…) qui les conduisent à se détendre et se cultiver en étant acteurs. Ces activités doivent être variées, suffisantes, permettant l’épanouissement du jeune.

Actions envisagées ou à développer :

  • mettre en valeur le cadre naturel privilégié, l’utiliser pour certaines activités et comme lieu de ressourcement (mise en valeur du site),
  • utiliser la proximité du lycée avec le centre du Pellerin pour profiter des activités proposées par la commune et créer ainsi du lien avec le territoire (médiathèque par exemple),
  • utiliser les réseaux de transports de la communauté urbaine de Nantes (TAN) pour s’ouvrir sur l’extérieur et profiter des services et activités proposés par une grande agglomération.

«Responsabiliser les élèves».

Afin de faire adhérer les élèves au projet de vie et que ces mêmes élèves se l’approprient, il nous semble important qu’ils puissent être responsabilisés au travers des activités proposées et de leur implication dans des commissions déjà existantes ou à créer mais aussi dans leur participation en tant que membres dans certaines instances du lycée (exemple : conseil d’établissement).

Les activités proposées vivront à partir du moment où elles seront portées par les élèves eux-mêmes. Pour certains, leur parcours leur fait parfois oublier les autres loisirs possibles ; l’ouverture, la participation à la vie résidentielle peuvent permettre à certains de découvrir d’autres univers, d’autres activités complémentaires à l’univers qu’ils connaissent très bien, leur permettant ainsi de se détendre, de se cultiver et d’enrichir leur expérience.

Actions envisagées ou à développer :

  • mettre en valeur le cadre naturel privilégié, l’utiliser pour certaines activités et comme lieu de ressource
  • confortement du rôle de la commission restauration en lui attribuant de nouveaux objectifs, notamment pour ce qui concerne l’accueil de fin de journée,
  • réorientation de l’activité du foyer en lui conférant un rôle fédérateur pour l’établissement (distinction entre les fonctions de foyer le jour et le soir à l’internat).

 

«Être interne».

Être loin de sa famille, de ses amis et vivre en collectivité 24 heures sur 24, cinq jours sur sept est éprouvant et génère beaucoup de tensions, d’émotions.

Il apparaît important dans le projet de vie de favoriser un climat bienveillant, de proposer un accueil apportant confort, détente et favorisant l’ouverture d’esprit. Des lieux où se reposer sont à prévoir, où les élèves puissent se confier et être écoutés en toute discrétion mais aussi des salles confortables dans lesquelles organiser des activités sportives, culturelles et accueillir des intervenants extérieurs. Parallèlement les filières proposées sont telles que la zone de recrutement est très élargie et peut nécessiter une organisation particulière de l’internat pour l’accueil d’élèves en dehors des jours de la semaine, en petits groupes.

Actions envisagées ou à développer :

  • possibilités de recevoir dès le dimanche après-midi des élèves ayant des difficultés de transport,
  • avoir des locaux qui permettent de recréer une ambiance chaleureusement même pour de petits groupes.
  • réorientation de l’activité du foyer en lui conférant un rôle fédérateur pour l’établissement (distinction entre les fonctions de foyer le jour et le soir à l’internat).

«VIVRE LE PROJET GLOBALEMENT».

A travers le projet de vie résidentiel nous voulons créer du lien entre élèves, entre élèves et adultes. La vie résidentielle doit permettre les rencontres et les échanges mais doit également être l’occasion de mettre en valeur ce que chacun sait et sait faire par le biais des changes de savoirs intergénérationnels et inter-âge, de partage et la mutualisation des compétences scolaires et personnelles.

Actions envisagées ou à développer :

  • s’appuyer sur la nature différente des filières pour co-animer la vie résidentielle,
  •  faire un atout des différences d’âges pour créer un tutorat entre les plus jeunes et les plus âgés,
  • adapter le taux d’encadrement et les compétences aux classes d’âges.

 

La vie scolaire en journée (hors plages pédagogiques) :

A travers la vie scolaire en journée, nous voulons trouver un environnement permettant au jeune d’être accompagné et de trouver une écoute attentive, propice à l’épanouissement et à l’apprentissage, d’assurer la cohérence entre tous les services et les personnes afin que la journée se déroule pour tous en harmonie.

Nous voulons également être réactif, nous adapter face aux différentes situations imprévues. Permettre l’autonomie de l’élève, utiliser les outils pédagogiques et éducatifs appropriés mis à notre disposition font partie de nos priorités. Il en est de même des activités sportives, culturelles, que nous considérons comme un moyen de ressourcement, d’équilibre et d’épanouissement. C’est pourquoi, sur les temps libres, toutes les personnes devront pouvoir trouver un espace d’animation et de repos.

Actions envisagées ou à développer :

✔ mettre le CDI au cœur de l’établissement et être accessible à tous,
✔ accès à la communication raisonnée en autonomie,
✔ mettre en place un espace foyer ou club house à proximité des structures équestres permettant aux jeunes de se rassembler sur leurs moments de pause, en journée, autour de leur passion.

la vie résidentielle (17H00-8H20)

Nous voulons privilégier des temps successifs permettant la détente, l’apprentissage des leçons et la réalisation du travail scolaire, le contact avec l’adulte, l’intimité des élèves. Il s’agit de conserver une relation privilégiée avec l’encadrant dans le respect d’une vie collective organisée.

Les valeurs auxquelles nous tenons et les points d’appui de notre travail sont :

✔ la disponibilité,
✔ l’écoute attentive,
✔ la responsabilisation,
✔ la spontanéité du jeune,
✔ le respect de son intimité.

Nous voulons privilégier une atmosphère structurante, chaleureuse, reposante, incitant au calme, à la quiétude.

Actions envisagées ou à développer :

✔ réfléchir à des locaux permettant d’avoir une certaine flexibilité afin de répondre à l’écoute individualisée,
✔ trouver des locaux permettant la vie en groupe et la vie en intimité.

La vie dans l’établissement

Le personnel encadrant a le souci permanent de prendre en compte le vécu, le ressenti des jeunes et d’adapter l’organisation en fonction des besoins pour assurer leur bien être et sérénité dans l’établissement. Les temps successifs de la journée et de la soirée permettront à l’élève de retrouver les valeurs auxquelles nous tenons :

La responsabilisation…
L’implication des élèves dans la distribution du goûter, la prise en charge de certaines activités par les jeunes des filières services peuvent être des moyens de les responsabiliser.

L’écoute attentive… la spontanéité du jeune…la disponibilité… le respect de son intimité…
Les locaux devront nous aider à favoriser la discussion, les échanges en petits groupes, inter-jeunes.

Nous souhaitons structurer la vie scolaire en soirée autour de deux grands principes :

Le suivi scolaire : afin de favoriser l’apprentissage de l’élève il s’agit de mettre à sa disposition les outils d’aide aux devoirs : CDI, outils informatiques… Le temps d’étude obligatoire est un temps pendant lequel les modalités et les lieux sont adaptés à l’âge, aux besoins, aux priorités.

Actions envisagées ou à développer :

✔ Autonomie dans des salles indépendantes ou dans l’internat pour les plus grands,
✔ Assistance et aide de l’encadrant pour les plus jeunes.

La vie en tant que jeune, vie relationnelle :
L’ouverture aux autres, à l’extérieur… Les journées sont longues et chargées, les animations sont l’occasion de diminuer les tensions (activités sportives), et de s’ouvrir sur autre chose, sur l’extérieur. Deux axes de travail sont à envisager : les lieux de sport et les lieux culturels.

Les lieux de sport :
Le sport permet de se défouler, de diminuer les tensions. Pouvoir disposer d’un lieu permettant d’offrir aux internes la possibilité de pratiquer une activité sportive est important. Les élèves pourraient pratiquer des sports collectifs comme des sports plus liés à la détente, au bien être (relaxation,…)

Les lieux de vie culturelle :
Nous souhaitons intégrer le lycée dans son territoire au travers de l’organisation d’interventions avec des professionnels (activités, contes, théâtre…), de l’ouverture aux activités et structures de la commune (accès à la médiathèque). Ces moments permettraient la détente, la convivialité, les échanges.

Actions envisagées ou à développer :

✔ optimiser l’utilisation des lieux existants de sports en créant un pôle réhabilité pour développer les activités sportives différentes (danse, musculation, relaxation…) et complémentaires des activités équestres.
✔ Créer à proximité de l’internat un pôle de vie commune différent du club house. Ce pôle de vie commune permettrait d’organiser les activités intergénérationnelles, inter-âge, d’ouverture sur l’extérieur (accueil de personnes extérieures),…

 

Aménager et organiser de nouvelles structures de vie scolaire et résidentielle

Les locaux dont nous disposons au lycée sont vétustes et mal adaptés. La condition sine qua non pour la réussite du projet de vie résidentiel demeure, concomitamment, la réorganisation du service de la vie scolaire et la réalisation d’un accueil des élèves décent, fonctionnel. Les conditions matérielles doivent se présenter sous la forme de locaux accueillants, permettant la vie en collectivité mais également le ressourcement individuel. Ces nouveaux locaux dans leur agencement doivent conduire à une réorganisation du service en privilégiant la présence du personnel de la vie scolaire, plutôt entre la fin de la journée scolaire (17 heures) et la montée aux internats (21 heures), que pendant la nuit. Cette évolution de la nature des tâches à accomplir, nécessitera une adaptation des compétences du personnel de la vie scolaire.

Le projet de vie résidentiel de l’établissement doit apporter au travers de l’organisation de la vie scolaire les moyens permettant de trouver une atmosphère chaleureuse, apaisante et reposante qui favorisera l’ambiance de travail, les échanges, la convivialité, les rencontres, la créativité. C’est aussi l’endroit et l’instant où les élèves doivent se sentir écoutés et accompagnés.

Il s’agit de donner aux élèves les moyens de gérer ce temps de vie scolaire et résidentielle. En fonction de leur sensibilité, nous souhaitons pouvoir leur offrir de bonnes conditions pour :

✔ le travail,
✔ la culture,
✔ le sport,
✔ la détente,

L’objectif est de privilégier l’équilibre entre temps de travail personnel, temps d’ouverture aux autres et à la culture, temps de respiration.