Bol de riz

Opération bol de riz

ll faut donner sans se souvenir et recevoir sans oublier … Simple symbole de générosité et de solidarité.
Mais ne vous emballez surtout pas, car un rien peut suffire, vraiment.
Un sourire, un coup de main, un merci … Oui, c’est déjà suffisant.
Aux quatre coins du monde, des terres africaines aux petites îles perdues,
Du fin fond de l’Asie au Chili, de la Tour Eiffel à vos rues,
Il y a des humains, des hommes, des femmes, des enfants … Des vies.
Tant de gens nés sans l’avoir demandé. Nous sommes tous des apprentis.
Nos yeux voient le temps défiler et on attend de savoir pourquoi,
Les minutes s’écoulent, les heures, les jours, les semaines et puis les mois.
S’il y a quelque chose qu’on ne contrôle pas, pas de doute, c’est ça,
Le climat qui change, la pluie qui efface toutes les traces de pas.
Il y a d’autres problèmes que nous devrions prendre plus à coeur,
La famine, la pauvreté, l’isolement, la tristesse et la peur,
Le chômage, l’analphabétisation, les guerres et les combats,
Sont des horreurs qui nous entourent, qui nous guettent, qui nous atteignent, ou pas.
Mais que ces inégalités fassent ou non partie de notre histoire,
Nous ne sommes pas seuls face à nos vies et nos destins aléatoires.
Nous avons nos familles, nos amis, et pourquoi pas des inconnus ?
Qui pourraient nous aider, aider ceux en danger, sans les avoir vus.
On peut tous donner un peu de soi, de son temps et de son argent.
Tout gravite autour des billets, des pièces de monnaie, et pourtant.
S’engager dans l’humanitaire, ce n’est pas vider son porte-feuille.
C’est découvrir d’autres horizons, populations, et faire le deuil.
Arrêter de se voiler la face, et de ne pas voir les problèmes.
Mais y rentrer en plein coeur, loin du confort, des perles et des diadèmes.
Nous revenons sûrement beaucoup plus forts d’un voyage sur le terrain,
Plus proche des regards pleins d’espoir appartenant aux gens qui n’ont rien.
Mais gardez en tête que le voyage peut s’effectuer mentalement,
Le fait de participer au bol de riz peut effectivement,
Vous permettre de faire partie d’une action qui peut vous rendre fier,
Et faire apparaître de grands sourires à l’autre bout de la terre.
Le lycée a collaboré avec une association,
Le projet Kotacodi, cette année tourné vers l’éducation.
Ce sont les frères africains de Saint Gabriel qui la dirigent,
C’est en Guinée que les élèves verront les résultats du prodige.
Manger du riz avec de la sauce tomate, ce n’est peut-être pas,
Ce que vous préférez, mais dites-vous bien que certains n’y ont pas droit.
Alors merci à tous ceux qui ont participé au mois d’avril.

SANSON Trifina 1L2