Les 2PROV planchent sur l’esclavagisme

Ce mardi 10 mai, c’est la 11e Journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. L’occasion pour Nantes de se pencher sur ce passé marquant.

Les lycées Nelson-Mandela et Jean-Perrin, pour l’académie de Nantes, entre autres, ont répondu au projet. En tout, onze établissements des Pays de la Loire, regroupant plus de 300 élèves, ont participé au programme de l’action éducative lancé par la Région. Programme qui avait pour thème : « histoire et mémoire des traites, de l’esclavage et de leurs abolitions ».

« Nous avons travaillé toute l’année sur le sujet, avec notre classe de 2de en bac pro vente », rapportent Michelle Fournier et Virgine Guet, deux enseignantes du lycée Charles-Péguy, de Gorges. Tous se sont rassemblés à Nantes, hier, dans le but de restituer leurs travaux et d’échanger avec ceux des autres lycées. « Nos élèves ont réalisé un magazine avec des articles sur la traite négrière. »

Lors de cette journée de rassemblement, chaque classe est intervenue avec des chorégraphies, du slam ou de la poésie. Un temps de rencontre et d’échange a été organisé avec Isabelle Boni-Claverie, la réalisatrice du documentaire,Trop noire pour être française ? Puis, les lycéens sont allés visiter le Mémorial de l’abolition de l’esclavage.

« C’est important d’être venu là. Ça fait partie de l’histoire de Nantes et de la région. D’habitude, on ne réfléchit pas à ces sujets. Là, on peut imaginer ce que les personnes ont vécu », spécifie Jason, lycéen. « C’est un bel endroit, avec cette impression d’être dans une cale de bateau », note Marie. Qui pourtant a été choquée, « en étudiant les conditions de transport des esclaves durant la traite ».

Article de Ouest France –  Nantes – Publié le